Avant que le confinement ne se mette en place, j’ai été amenée à rencontrer beaucoup de personnes qui se posaient la question sur comment apporter du sens dans leurs activités. L’économie circulaire leur parlait beaucoup et ils.elles souhaitaient approfondir le sujet. Maintenant que nos semaines en intérieur se prolongent, je vous propose une plongée dans cet univers par le biais de la lecture.

L’économie circulaire soulève plus de questions que seulement celle du déchet

Ce n’est pas une méthode tout-en-un à appliquer et qui résoudrait nos impacts dévastateurs sur l’environnement (et par extension sur l’humain) en un claquement de doigt. Elle pousse à une remise en question globale de nos activités. Pour y répondre, il va falloir repenser nos systèmes, nos produits, nos services, nos outils et innover ou choisir dans l’existant ce qui est adapté à chaque terrain.

Je vous propose donc ici une liste de livres pour vous façonner une vision d’ensemble et mieux comprendre les enjeux :

  • The Circular economy, a wealth of flows, 2nd édition de Ken Webster par la fondation Ellen Mac Arthur. C’est la référence sur le sujet, qui compile l’ensemble de ce qu’il faut savoir sur l’économie circulaire et son action en concret. Disponible uniquement dans la langue de Shakespeare.
  • Activer l’économie circulaire, de Nicolas Buttin et Brieuc Saffré. Ils ont été les premiers à ma connaissance à parler en France de l’économie circulaire. Plus facile à lire que le précédent pour les francophones, ils donnent beaucoup d’exemples concrets et parlent de leurs méthodes sur le terrain.
  • L’économie Symbiotique, d’Isabelle Delannoy. L’économie symbiotique est encore plus ambitieuse que l’économie circulaire qu’elle inclut : l’idée de faire vivre en harmonie humains et éco-systèmes naturels, dans un ensemble fait de diversité, de résilience et de régénération. C’est un livre « garde-fou » selon moi, pour ne pas oublier que l’économie circulaire doit aller plus loin que la seule réduction des impacts de nos entreprises.
  • L’économie bleue 3.0, de Gunter Pauli. En se basant sur l’observation de la nature, l’entrepreneur Gunter Pauli s’inspire pour trouver des solutions face aux différentes crises. Il donne ici beaucoup d’exemples qui ont été menés par le biais de son ONG Zeri.
  • Écolonomie, d’Emmanuel Druon. Cet entrepreneur à la tête de l’entreprise Pocheco décrit tout le changement qui a été mené avec les employés pour transformer le fonctionnement économique de l’entreprise vers un fonctionnement incluant l’écologique, et l’humain. Ce livre souligne à mon avis l’importance d’engager chacun dans le changement pour que celui-ci soit réellement adopté.
  • Open models coordonné par Louis-David Benyayer. Pendant longtemps, les modèles « fermés » par des brevets et des prises de décisions verticales ont été la donne. Les modèles ouverts sont arrivés avec internet et les logiciels « open » qui permettaient que chacun puisse proposer une amélioration au code. Il en est sorti de nouvelles manières de travailler, à l’esprit collaboratif et de nouveau « business models ». Ils sont ici décrits, et explicités.
  • Open models for sustainability coordonné par Louis-David Benyayer. Même chose ; mais cette fois-ci, le livre se concentre sur les « business models » ouverts adaptés pour les entreprises à but soutenable.
  • Innovation Jugaad, de Navi Radjou, Jaideep Prabhu et Simone Ahuja. Jugaad est un mot hindi qui pourrait se traduire par « débrouillardise ». Hors l’économie circulaire c’est savoir voir une ressource dans un déchet et une opportunité d’innover avec ce qui nous entourent.
  • The Third plate, de Dan Barber.Le chemin et les réflexions sur 10 ans d’un grand chef américain, sur l’avenir de notre alimentation, en allant à la rencontre de tous les acteurs et producteurs aux USA. Un essai inspirant et enrichissant pour comprendre l’histoire et les mécanismes en jeux de la (re)source à l’assiette.

Plus orientés sur la technologie et les énergies:

  • L’âge des low-tech de Philippe Bihouix. Les technologies vertes et la « tech » en général sont mis fortement en avant dans les solutions face aux changements climatiques. Mais il faut se poser les bonnes questions : de quelles technologies a-t-on vraiment besoin ? Ces nouvelles innovations sont souvent consommatrices d’énergies et de métaux rares…hors nous arrivons à leurs limites.
  • La guerre des métaux rares, de Guillaume Pitron. Ce livre rejoint le précédent sur la problématique de la raréfaction des métaux rares, du coût environnemental et humain de leurs extractions et qui sont à la base de tous les objets numériques et connectés que nous utilisons : smartphones, ordinateurs, tablettes, serveurs…..etc
  • Le manifeste Négawatt, de l’association Négawatt.Ce scénario est une proposition pour faire évoluer la politique énergétique de la France vers un scénario soutenable d’ici 2050. Il donne un bon état des lieux sur la problématique énergétique et ce que nous pouvons mettre en place.

 

Cette liste est bien sûr, non exhaustive. Je pourrais encore en ajouter sur le biomimétisme, la permaculture, le mouvement zéro-déchets, le mouvement maker, certains philosophes ou fictions inspirant.e.s. Mais votre expérience personnelle est aussi une clef qui viendra compléter ces lectures et être utile sur le terrain de l’économie circulaire. Comme disait Albert Einstein:

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information. »

Article rédigé par Mélanie LABORDE, co-fondatrice de l’agence OHU

 

 

 

 

 

Leave a Reply