L’économie circulaire, c’est l’inscription de nos activités dans un écosystème où humain et l’environnement s’organisent en symbiose.

Nous commençons donc cette année symbiotiquement avec d’autres acteurs qui oeuvrent à la transition des idées. Avec l’agence KLAP, nous organisons en janvier le premier workshop sur le Circular design thinking afin de démocratiser la circularité dans vos innovations. Mais savez-vous déjà ce qu’est le design thinking ?

La méthode du design thinking:

Le design thinking est une démarche de conception créative qui permet la résolution de problématiques multifactorielles par l’utilisation de l’empathie, la créativité, l’intelligence collective, l’expression et la confirmation des solutions par le prototypage et les tests en situation réelle.

« Le design thinking sollicite des capacités de nous possédons tous, mais qui ne sont pas utilisées dans la méthode classique de résolution des problèmes. Il n’est pas seulement centré sur l’homme, il est profondément humain en soi. Car il mobilise notre intuition, notre capacité à identifier des schémas, à bâtir des idées à fort contenu émotionnel tout en demeurant fonctionnelles, à nous exprimer par d’autres moyens que les mots ou les symboles. » Extrait de L’esprit Design, de Tim Brown

La méthode peut se résumer en 3 grandes phases:

  • Une phase d’observation et d’analyse: l’empathie y joue un rôle important puisqu’il s’agit de comprendre le sujet et les acteurs autour, d’analyser le contexte et de trouver des pistes d’opportunités et d’inspirations. La problématique sera souvent remise en question pour affiner sa direction à la fin de cette étape.
  • Une phase de créativité ou d’idéation pour lancer des idées de tout horizons. L’intelligence collective importe beaucoup car plus les participants sont différents et plus le challenge des points de vues enrichit les idées. Dans cette phase, on ne reste pas à l’étape d’idée mais on concrétise la piste retenue par le prototypage de celle-ci. On peut déjà effectuer des premiers tests utilisateurs pour confirmer une direction.
  • Une phase d’implémentation et de tests, pour mettre en place la mise en oeuvre du projet. Le travail est partagé en fonction des acteurs qui y participent et une roadmap permet de suivre son avancé. Viendront alors les tests utilisateurs in-situ qui garantiront des retours concrets pour affiner ou ré-orienter la solution dans la bonne direction.

Le circular design thinking :

Si la méthode diffère peu de la démarche du design thinking, elle ajoute à l’ensemble de ses facteurs de résolution celui de la pensée circulaire. Le design thinking réunit la viabilité, la fonctionnalité et la désirabilité. Le circular design thinking ajoute une symbiose circulaire en plus. Pour vous faire découvrir le sujet, nous avons rédigé un article plus complet: Le Circular design thinking : le futur du design thinking en 2020 ?

Si vous souhaitez participer au workshop sur le circular design thinking, le 28 janvier 2020, et tester la démarche, c’est par ici

Très belle année 2020,

L’équipe OHU

 

Leave a Reply